MINEURS

Mineurs d’Arbéost, de Ferrières et d’Eschartès en 1931

Liste du personnel de la mine de Baburet (16 mars 1931)

lundi 17 décembre 2012 par Émile Pujolle

La liste du personnel de la mine de Baburet pour les élections au conseil d’administration de la Société de Secours des Mines de fer de Baburet est un état nominatif du personnel de la mine habilité à voter en 1931. Cette liste ne comprend donc que le personnel régulièrement employé par la société : 69 inscrits sur un effectif total de 136 en mars 1931.

En mars 1931, un an après l’ouverture de la voie ferrée métrique de Coarraze à Ferrières, la mine de Baburet employait 136 personnes. Le cahier d’avancement de la mine de Baburet [1] porte, en effet à cette date les indications suivantes :

soit un total de 136 personnes.

La société des mines de Baburet connaissait alors de graves difficultés financières qui entraînèrent finalement la fermeture de l’exploitation à la fin de 1933.

PDF - 7.3 ko
Caisse de Secours, liste électorale
Personnel de la mine de Baburet (1931).

La liste nominative ci-contre indique les adresses de résidence d’une partie du personnel - et non leur origine. 29 employés habitent Ferrières, 36 habitent Arbéost. Quatre personnes sont domiciliées aux Eschartès, ce petit hameau de Louvie-Soubiron, situé sur la rive gauche de l’Ouzom. lls semblent être originaires de la vallée même de l’Ouzom : la majorité des noms de familles sont ceux de natifs des communes d’Arbéost et de Ferrières.

Cette liste ne comporte pas tout le personnel employé à la mine en mars 1931 : 69 employés sont inscrits sur la liste électorale sur un effectif de 136. Le personnel non inscrit - 67 personnes - comporte probablement des mineurs embauchés temporairement et une grand nombre d’espagnols [2] .

Un mineur, Jean-Marie Espagnolle mérite une mention particulière : il sera tué en décembre 1940, écrasé par le renversement d’un cadre d’entrée au niveau 640.


Source et commentaires

- Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, 8 S 103, Document concernant la Caisse de Secours (minier), 21 avril 1931.
La liste a été reproduite en fac simile (saisie Émile Pujolle).

- L’arrêté du 16 mars 1931 en référence « convoque les ouvriers et les employés des Mines de Baburet à l’effet de procéder à la désignation de leurs représentants dans le conseil d’administration de la caisse de secours des Mines de Baburet ».
Ce conseil d’administration comprend six titulaires ouvriers (et leurs six remplaçants) et trois titulaires représentant la Société (et leurs trois remplaçants).

- Il n’est pas possible, dans l’état actuel des sources, de différencier dans cette liste le personnel ouvrier du personnel de direction ou représentant la Société.


Appel à contribution

- Quelqu’un peut-il préciser les fonctions des personnes figurant sur la liste ?
- Il manque presque la moitié des noms sur la liste électorale. Pourquoi ? et qui sont les autres employés ?
- Jean-Marie Rabat est-il le futur « chef- mineur » de la mine, en 1937, lors de sa réouverture, puis en 1944 et ensuite ?
- Pour écrire à l’auteur, il suffit de « cliquer » sur son nom, en rouge, sous le titre de l’article.

[1] Les cahiers d’avancement font, en effet, un état mensuel des travaux entrepris dans la mine et son environnement.

[2] J. CAPUT. « La situation actuelle de la mine de Baburet ». Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest, tome XXVII. 1956.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 891023

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 3 Métallurgie  Suivre la vie du site 2 Mines de fer  Suivre la vie du site La mine de Baburet  Suivre la vie du site Les mineurs   ?

Conception/Design : Stockli / Nay + Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License