Les sources d’Aygue Blanque · © photographie stockli

Les sources d’Aygue Blanque

,

Des eaux ressurgissantes secrètement filtrées par les montagnes de Jaut. Des eaux d’une qualité exceptionnelle ressurgissent au pied d’une falaise de la vallée de l’Ouzoum. Un rapport de la DRASS / DDASS Aquitaine souligne des caractéristiques « plus que potable » de cette source. Une série de photographies témoignent d’une biodiversité hors du commun.

L’eau de nos robinets…

L’eau qui alimente la Plaine de Nay et une bonne partie des Pyrénées-Atlantiques, provient de plusieurs captages :
- les sources karstiques AYGUE BLANQUE (commune de Louvie-Juzon) et AYGUE NÈGRE (commune d’Asson) captées dans la vallée de l’Ouzom. Ces eaux sont rendues potables par un traitement simple de désinfection (1000 m3/h).
- la prise d’eau dans la rivière OUZOM à Arthez-d’Asson. L’eau est rendue potable par un traitement complet de décantation, filtration et désinfection.
- la source LOUSTAU captée sur la commune de Montaut. L’eau subit un traitement simple de désinfection,
- le forage en nappe phréatique à Igon. L’eau est désinfectée avant distribution. Ce captage est utilisé épisodiquement.

Les eaux

- Voir l’étude de France Carrière sur les sources de l’Aygue Blanque et de l’Aygue Nègre et sur le système karstique qui les alimente.

Ascension de la cascade d’Aygue Blanque

Amateurs et amatrices de sensations fortes, aux cinq sens du terme, escaladez un jour la cascade d’Aygue Blanque jusqu’à la captation d’eau, vous découvrirez un milieu à la fois hostile, généreux et spectaculaire…

Aygue Blanque est une micro-atmosphère dédiée à l’eau, un milieu chaotique composé de lichens, de plantes semi-aquatiques, de roches brisées, de sables mouvants, de bois stratifiés….
Un cadre proche de l’exotisme des cascades tropicales, à l’échelle d’une zone tempérée.

Attention, nous ne nous trouvons pas dans une cascade ou un canyon de nos hautes montagnes pyrénéennes, nous évoluons entre 400 et 700m au pied du Soum de Laguigue : la faune et la flore est à la limite de la démesure, l’ascension est déroutante, l’ambiance étourdissante, les découvertes passionnantes….

Un milieu avant tout fragile, ne l’oublions pas !

Le printemps est la meilleure saison pour « l’expédition », la fonte des neiges gonfle merveilleusement la magnificence de ces décors naturels hors du temps. Prenez vos gourdes, l’eau qui s’échappe de la captation est tout simplement délicieuse et raffinée, elle devrait faire l’objet d’une AOC.

Photographies

Jean Jacques Stockli, photographe à Nay